Pub


L'agriculture bio en forte progression en France

 

développement durable et écologie

 

L’Agence Bio, groupement d’intérêt public en charge du développement et de la promotion de l’agriculture biologique, vient de diffuser ces derniers chiffres. Les surfaces cultivées bio de vigne, de céréales et de plantes aromatiques ont beaucoup augmenté en 2008.

L’agriculture bio a connu une année 2008 marquée par une nette progression des superficies cultivées selon des méthodes naturelles. Ainsi, selon les chiffres publiés récemment par l'Agence Bio, 2008 a connu une forte augmentation des surfaces en vignes (+25% en 2008 par rapport à 2007 pour un total de plus de 28 000 hectares en mode de production biologique). Cette forte mobilisation des agriculteurs traduit une réelle volonté de produire différent pour mieux capter un nouveau public dans un climat morose pour la viticulture. Les surfaces de vigne bio représentent en France 3,3% des vignobles et ce n'est qu'un début puisque la moitié des surfaces viticoles bio recensées sont en cours de conversion.

L'année 2008 a également connu une nette progression des surfaces cultivées en céréales. Cette progression qui flirte avec les 12% est une surprise pour les spécialistes puisque globalement, les dernières années étaient plutôt orientées à la baisse des surfaces bio. Pour 2009, la multiplication des aides régionales en faveur du bio dans les exploitations céréalières devrait amplifier le mouvement. Le même engouement pour le bio touche les surfaces en légumes frais (+12% en 2008) et les surfaces fruitières (+13,5%), parmi lesquelles les surfaces d'oliviers (+40%).

Les progressions du bio sont plus restreintes par contre pour ce qui concerne les surfaces en oléagineux (+5,8%) voire négatives pour ce qui concerne les surfaces en protéagineux (-15,4%) et les surfaces en légumes secs (-21%). Sur certaines niches de marché, les augmentations sont records comme notamment pour les surfaces dédiées aux plantes à parfum aromatiques et médicinales qui enregistrent à elles-seules une hausse de 24,8% des surfaces cultivées en bio en 2008. Du côté de l'élevage, le même engouement se traduit pour les élevages de poulets de chair certifiés (+17,1%). Globalement, le chiffre d’affaires du marché alimentaire bio a progressé d’1 milliard d’euros en trois ans (2,6 milliards d’euros en 2008 contre 1,6 milliards en 2007).

 

 

Commentez avec Facebook :