Pub


Alimentation Bio

 

développement durable et écologie

 

Les produits bio tiennent de plus en plus une place prépondérante dans les habitudes alimentaires des consommateurs français.

Une enquête réalisée par l’Agence Bio/CSA vient de confirmer cette tendance puisqu’elle démontre qu’en 2007, 42% des français ont consommé des produits bio au moins une fois par semaine. 6% de la population en consomme même quotidiennement, justifiant la hausse de 10% de la vente de ces types de produits en l’espace de 5 ans. Les produits phares de ce marché sont les petits pots pour bébés et les compléments alimentaires qui viennent supplanter les produits issus de la parapharmacie. Le gouvernement a décidé d’encourager cette tendance puisque lors du dernier Grenelle de l’environnement, il a fixé comme objectif l’accroissement de la production bio agricole d’ici 2012 et est prêt à lancer des mesures incitatives à cette fin. Cette initiative louable rejoint les revendications de la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB) qui estime que les moyens qui leurs sont alloués sont encore fortement insuffisants.

En attendant ce développement de l’agriculture biologique, l’enquête citée plus haut a aussi permis de savoir que 77% des sondés estiment que la multiplication des produits bio est une solution durable aux problèmes environnementaux. Cette frange de la population a tout à fait raison dans la mesure où l’agriculture biologique est une agriculture de proximité. Les produits sont vendus presque directement à la population et les trajets de transport sont ainsi raccourcis.

En conséquence, il y a moins d’émission de gaz carbonique et l’effet de serre est passablement atténué. Les experts prévoient une diminution conséquente du coût des produits bio dès que les surfaces exploitées seront augmentées pour faire face à une demande de plus en plus forte. Il reste ainsi à observer l’évolution du marché qui ne peut être que positive pour les années à venir.

 

 

Commentez avec Facebook :