Pub


L'eau dans le monde

 

développement durable et écologie

 

L’eau est une denrée inestimable qui est à la fois source de vie et d’énergie. Si jusqu’à aujourd’hui, l’énergie marine – exploitant les vents, les houles, les vagues et les courants marins – était la plus connue du grand public, bien qu’encore quasiment inexploitée, une nouvelle forme d’énergie aquatique est aujourd’hui en cours d’étude.

En effet, une équipe de spécialistes issus de du SINTEF (institut de recherche norvégien), de l’Université des sciences et des technologies de Trondheim (NTNU), de la société norvégienne Statkraft et du centre hollandais pour la technologie aquatique durable (Wetsuo) vient de créer un dispositif de génération d’électricité à base de l’utilisation combinée de l’eau de rivière et de l’eau de mer.

Le principe de fonctionnement de ce système est très simple car il utilise l’énergie produite par l’eau douce qui se jette dans la mer, la canalise dans des turbines qui la transforment en électricité. Cette énergie produite à la rencontre des deux types d’eau est en fait le résultat de la différence de concentration de sel présent dans les deux éléments. L’intensité de l’énergie obtenue est ainsi fonction du dosage de sel dans les eaux utilisées.

Deux techniques différentes sont employées pour produire de l’électricité à partir des flots d’une rivière et des courants marins : le courant peut être obtenu par osmose ou bien par électrodialyse inversée. Les deux techniques supposent l’utilisation d’une membrane constituée par des éléments de séparation chimique.

Le problème est que le coût d’exploitation de ces méthodes reste pour l’instant assez élevés, plus chers que le solaire ou l’éolien qui ne sont déjà pas donnés. Les avancées de la recherche en la matière devraient néanmoins permettre de surmonter cet obstacle d’ici quelques années. La Norvège prévoit déjà par exemple d’en tirer 10% de sa production électrique nationale dès 2010. Affaire à suivre.

 

 

Commentez avec Facebook :