Pub


Environnement sain et Europe

 

développement durable et écologie

 

L'environnement sain érigé comme droit fondamental par le conseil de l'Europe Le 31 mars 2008, le conseil de l'Europe a déclaré officiellement son intention d'inclure dans la Convention européenne des Droits de l'Homme le droit à un environnement sain.

Le 31 mars 2008, Lluís Maria de Puig, élu Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) en janvier 2008, s'est officiellement engagé à Athènes devant l'Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne à inclure le droit à un environnement sain parmi les articles fondateurs de la Convention Européenne des Droits de l'Homme.

« La protection du milieu naturel doit être considérée comme un droit fondamental de la personne » a t-il déclaré. « Je me suis fixé comme un des objectifs de ma présidence d'intégrer le droit à un environnement sain dans la Convention européenne des Droits de l'Homme par le biais d'un protocole additionnel ». Selon le Président de l'APCE, l'Europe et plus particulièrement le bassin méditerranéen sont en première ligne en ce qui concerne les effets néfastes du réchauffement climatique.

Lluís Maria de Puig a précisé dans son allocution que des commissions compétentes au sein de l'Assemblée ont déjà été invitées par le Président de l'APCE a réfléchir sur la question. Cette réflexion est menée en concertation étroite avec les pays méditerranéens (parlements de l'Algérie, Tunisie et Maroc) qui sont d'ailleurs pleinement associés à l'APCE depuis janvier 2008 dans le cadre d'une résolution prise par l'Assemblée européenne.

Cette étroite collaboration va se traduire notamment dans les prochains mois par l'invitation des délégations parlementaires des trois pays du Maghreb à participer régulièrement aux sessions plénières de l'Assemblée. L'APCE « est convaincue de la nécessité d'une stratégie pro-active visant à renforcer la coopération avec les pays méditerranéens, dans un esprit de partenariat et de solidarité », a déclaré le Président. Pour mémoire, la Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés fondamentales, usuellement appelée Convention européenne des droits de l'homme, a été adoptée par le Conseil de l'Europe en 1950 et mise en application en 1953.

Elle se réfère au texte fondateur de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme proclamée le 10 décembre 1948 par les Nations Unies. Elle fixe au sein de ses articles les droits de chaque homme et ses libertés fondamentales. Ces droits font référence lorsqu'un particulier décide de saisir la Cour européenne des droits de l'homme.

 

 

Commentez avec Facebook :