Pub


Un Grenelle pour la mer

 

développement durable et écologie

 

Fin février 2009, le ministre d’Etat Jean-Louis Borloo a lancé le Grenelle de la mer. Ce Grenelle spécifique a pour objectif de doter la France d'une vraie stratégie environnementale nationale pour la mer. Explications.
Depuis le vendredi 27 février 2009, le Grenelle de la mer est lancé. Cette réflexion spécifique a pour objectif de doter notre pays d’une stratégie nationale pour la mer.

Le Grenelle de la mer suit le même schéma de concertation et de travail que celui utilisé pour la mise en place du Grenelle de l'environnement. « La mer est la nouvelle frontière de notre pays » a dit Jean-Louis Borloo lors de la conférence de presse de lancement du Grenelle de la mer. Si le Grenelle de l'environnement a déjà posé les premières pierres de la politique maritime nationale, les réflexions qui s'engagent dans le cadre du Grenelle de la mer ont pour vocation d'aller plus loin encore.

La grande concertation qui s'est ouverte vise à relever trois grands défis selon le ministère. Le défi de la connaissance, le défi économique et le défi environnemental à l'échelon international. Pour Jean-Louis Borloo, le Grenelle de la mer doit permettre à la France de mieux connaître la mer et son état mais aussi conforter les activités maritimes et littorales « essentielles à notre économie ». La réflexion se place d'emblée dans une vision large des problématiques afin « d’assurer la place de notre pays dans le monde et d’assumer notre responsabilité à l’égard du vivant. » Pour mener à bien ses réflexions, le Grenelle de la mer s'appuie sur quatre groupes de travail qui réunissent l’Etat, les collectivités territoriales, tous les acteurs de l’économie maritime et les représentants de la société civile.

A l'issue des séances de travail, les grandes orientations de la politique marine française seront validées par un Comité interministériel de la mer qui se déroulera au second semestre 2009.

 

 

Commentez avec Facebook :