Pub


Maison bioclimatique

 

développement durable et écologie

 

 

La maison bioclimatique ou écologique veut se mettre à la portée de toutes les bourses. C’est du moins le pari audacieux que viennent de lancer ENEOVIA et Sebdo avec le lancement d’une offre de construction de maison écologique à 100.000 euro (hors terrain).

Les deux firmes, dont la première s’occupe de la conception et des matériaux et la seconde de la construction, veulent multiplier les éco quartiers dans les villes françaises en affichant ce coût de construction plus que compétitif. Les premières maisons devraient être bâties dans la Somme à partir de juillet 2008 et ENEOVIA est en train de rechercher des partenariats dans d’autres départements pour vulgariser le principe de la maison écologique.

L’initiative de ces deux entreprises cadre avec la réglementation française en matière d’énergie qui vient de changer après le Grenelle de l’environnement. En effet, à partir de 2012, la consommation électrique de chaque maison ne devra plus excéder 50kWh par an et par mètre carré, ce qui suppose la prise de mesures drastiques étant donné que cette consommation se situe encore aujourd’hui entre 80 et 130kWh.

Chaque maison écologique s’étale sur près de 100 mètres carrés et est construite avec des matériaux verts durables. Les constructeurs utilisent par exemple du béton cellulaire avec un système d’isolation extérieure, des pompes à chaleur, un système élaboré de récupération et de filtration d’eau, des capteurs solaires, etc. L’Etat octroie jusqu’en 2009 des crédits libres d’impôts à tous ceux qui veulent se faire construire des maisons écologiques.

Après ce délai, il mettra en place un système d’obligation/sanction qui pénalisera les maisons qui consomment encore trop d’énergie. C’est donc l’occasion ou jamais de profiter de l’offre d’ENEOVIA qui permet d’acquérir des maisons écologiques à bas prix, avec une certification de qualité puisque ces maisons obéissent toutes à la norme THPE EnR qui assure une basse consommation d’énergie et l’emploi d’énergies renouvelables.

 

 

Commentez avec Facebook :