Pub


De la maison passive à la maison positive

 

développement durable et écologie

 

Jusqu'à récemment, le nec plus ultra en matière d'éco-construction c'était la maison passive. Depuis quelques mois, le concept va encore plus loin en Vendée avec la maison positive. Explications.

On connaissait déjà la maison passive qui, pour mémoire, se caractérise par une consommation d'énergie en équilibre vis-à-vis de ce qu'elle produit. Depuis peu, en Vendée, le concept de l'éco-construction va encore plus loin avec la maison positive. Qu'est-ce donc la maison positive ? En fait, selon ses concepteurs, la maison positive est un logement qui produit plus d'énergie que nécessaire à sa consommation. Un premier exemplaire témoin va bientôt être construit par la communauté de communes du pays des Herbiers en Vendée. Dans le détail, la maison positive est un logement parfaitement isolé tant au niveau des murs que de la toiture. Cette isolation renforcée permet d'abaisser la consommation de chauffage d'un ratio de 5 vis-à-vis d'une maison récente.

De plus, la maison positive gomme toutes les ouvertures sur la façade nord pour s'ouvrir au maximum sur la façade sud et ainsi optimiser les apports solaires. A cela s'ajoute une production d'eau chaude par un chauffe-eau solaire thermodynamique. Des panneaux photovoltaïques sont installés pour une autonomie électrique tandis que le chauffage d'appoint est réalisé par un poêle à granulés de bois.

Globalement, la maison positive témoin des Herbiers permettra d'importantes économies d'énergie voire même, et c'est là le cœur du concept, une revente de l'électricité non utilisée à EDF. La maison témoin sera en outre équipée d'un dispositif de récupération de pluie pour l'eau des toilettes et le jardin. Au global, la maison positive coûtera plus chère à la construction mais permettra de limiter le coût de consommation à environ 100 € par an là où la moyenne s'établit à 1500 € par an. La maison témoin sera terminée en septembre 2009 pour être habitée dans la foulée par une famille test qui devra respecter un cahier des charges strict afin que des mesures sérieuses soient réalisées. Si le concept s'avère concluant, d'autres constructions pourront être envisagées sur le même modèle.

Pour en savoir plus sur ce projet, connectez-vous sur le site de la communauté de communes du pays des Herbiers (http://www.cc-paysdesherbiers.fr)

 

 

Commentez avec Facebook :