Pub


Nouveaux matériaux de construction

 

développement durable et écologie

 

La Terre est jusqu’à aujourd’hui la seule planète connue du système solaire propice à la vie. L’homme devrait être heureux d’y vivre car les ressources naturelles y sont abondantes – même si elles sont mal réparties – et la Terre est encore assez vaste pour accueillir tout le monde. Mais depuis l’apparition de l’être humain, l’environnement ne cesse de se dégrader, atteignant aujourd’hui des seuils critiques comme la déforestation ou le réchauffement climatique.

Plus de 4 millions de produits polluants auraient été inventés par l’homme et ce chiffre ne peut que s’accroître à une époque où les progrès et innovations technologiques sont à leur summum.

Au début de l’aventure humaine, la question de la pollution ne se posait pas encore car les communautés étaient restreintes et les déchets biodégradables. Au fil des millénaires, la civilisation humaine a augmenté en nombre pour atteindre des milliards aujourd’hui. Cette explosion démographique, alliée à l’industrialisation et au développement de matériaux artificiels inconnus des micro-organismes épurateurs, a créé le phénomène de la pollution. La communauté humaine génère actuellement près de 30 milliards de tonnes de déchets gazeux par an, en plus d’une quantité incalculable de déchets solides.

La pollution peut revêtir diverses formes relatives aux activités qui en sont la source. Il y a par exemple la pollution urbaine qui produit des déchets ménagers, gazeux et organiques ; la pollution industrielle qui est l’une des premières sources de l’effet de serre ; la pollution liée à la production d’énergie ou encore la pollution liée aux transports.

Toutes ces catégories de pollution (et leurs sources) ont été inventées par l’homme qui doit aujourd’hui récolter les fruits de ses actions. L’aménagement irréfléchi des territoires, le gaspillage des ressources naturelles ainsi que des millions d’autres actions perdurent alors qu’il est prouvé qu’elles sont à la source du déséquilibre actuel. Le sujet mérite réflexion.

 

 

Commentez avec Facebook :