Pub


La France remet à l'étude la taxe carbone

 

développement durable et écologie

 

Pour lutter contre le réchauffement climatique, la France pourrait instaurer dès 2010 une contribution énergie-climat. Cette taxe médiatisée sous le nom de taxe carbone vise à inciter les ménages français à opter pour une utilisation accrue des énergies renouvelables.
La contribution climat-énergie (CCE) connue sous le nom médiatique de taxe carbone pourrait bien devenir une réalité en France.

Réclamée à corps et à cri depuis plusieurs années par les écologistes, cette taxe aurait pour objectif de lutter contre le réchauffement climatique en pénalisant financièrement l'utilisation des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz…) par les ménages.

Si sur le papier l'intention est plutôt bonne, dans la pratique la taxe carbone soulève un tollé du côté des associations de consommateurs qui voient là une atteinte au pouvoir d'achat des français déjà mis à mal par la crise actuelle. Sachant que le sujet est explosif, le gouvernement a pour l'instant reculé mais les choses pourraient bien changer dans les prochains mois.

En ce début juillet, un groupe d'experts présidé par l'ex premier ministre Michel Rocard va se réunir à plusieurs reprises pour tenter de poser des recommandations consensuelles sur le sujet. Le gouvernement a déjà fait savoir que sa volonté était forte sur ce sujet. Nicolas Sarkozy a ainsi déclaré le 22 juin dernier devant le Congrès de Versailles : « Je souhaite que nous allions le plus loin possible sur la taxe carbone. Plus nous taxerons la pollution et plus nous pourrons alléger les charges qui pèsent sur le travail. C'est un enjeu immense ».

La taxe carbone pourrait faire l'objet d'un projet de loi dans le cadre de la loi de finances 2010. L'instauration de cette taxe ne sera pas synonyme d'augmentation d'impôt selon le gouvernement. Pour mémoire, la France s'est fixé comme objectif de diviser par quatre ses émissions de CO2 d'ici à 2050... et cela passe aussi par une prise de conscience des français sur le délicat sujet de l'utilisation réduite des énergies fossiles.

 

 

Commentez avec Facebook :