Pub


Nous retrouver sur Facebook


Habitat Durable





Comment isoler convenablement votre maison ?

Devant la croissance de la pollution, surtout dans les grandes villes, les pouvoirs publics ont rendu obligatoire l’isolation thermique des logements neufs. Ceci dans le but de réduire de moitié la consommation d’énergie inhérente à la régulation thermique, et de rendre du même coup l’air plus respirable. Il est essentiel de connaître les grands principes de l’isolation thermique pour pouvoir choisir les matériaux appropriés et maîtriser l’essentiel du processus.

L’isolation thermique – Les principes de base

Le transfert de chaleur dans un bâtiment peut se faire de trois manières différentes : par la conduction, la convection ou le rayonnement. Les matériaux agissent en empêchant la vapeur d’eau de se condenser et en barrant l’air froid. Par conséquent, dans une maison bien isolée, il fait plus frais ou plus chaud à l’intérieur quand les températures sont inversées à l’extérieur. Les hivers sont moins rudes et les étés moins caniculaires.

Pour être efficace, l’isolation thermique doit concerner toutes les parties du bâtiment : les portes et les fenêtres, le système de ventilation, les combles et les plafonds, mais aussi les canalisations et le plancher. Le principe est de ne laisser aucune brèche dans le système d’isolation, de sorte que les ponts thermiques n’apparaissent pas. Une fois le système bien maîtrisé, le bâtiment résiste de façon importante à l’usure causée par l’humidité et l’isolation acoustique est meilleure.

Mais pour aboutir à ce résultat, il faut bien choisir le matériau isolant. La résistance thermique de ce dernier est le premier critère de choix. Plus l’épaisseur du matériau est grande, plus son coefficient de conductivité est faible, plus la résistance thermique est élevée. Cette résistance est marquée sur les emballages des produis et il faut s’y référer avant tout achat.

Matériaux et techniques

Avant toute chose, il faut savoir que tous les produits isolants son assujettis à une norme, dite norme ACERMI, qui garantit leur efficacité. La nature des matériaux utilisés ainsi que les techniques employées varient avec leur destination. Par exemple, l’isolation des murs peut se faire par le biais d’une cloison de doublage intérieure, ou par bardage extérieur. Le mur peut également être construit en matériau isolant, même si la technique est moins efficace.

L’isolation des portes et des fenêtres se fait à l’aide de joints tandis que celle des surfaces vitrées est obtenue par la pose d’un film thermorétractable. Pour les planchers et les plafonds, la pose de panneaux isolants ou de chapes isolantes est recommandée. Il ne faut pas oublier d’isoler les toits et les combles avec des pare-vapeur qui garantiront une meilleure aération.

La laine minérale est aujourd’hui l’un des produits isolants les plus en vogue, même si elle n’a pas encore détrôné les enduits en plâtre, à la chaux ou en terre. En plus de leur aspect esthétique, ils permettent la pose d’autres matériaux de finition qui augmentent leur coefficient de régulation thermique.

La laine de mouton brute bio est encore chère mais reste un des meilleurs isolants à ce jour. La laine de mouton est en plus ininflammable et résistante aux rongeurs et au temps qui passe. Avec un coefficient de conductivité thermique exceptionnel (0.035W/mK selon le test de l' Institut IBR), la laine de mouton est aussi un excellent isolant acoustique. Elle peut servir à isoler la toiture comme le plancher. Un autre avantage de cet matière est que l’humidité est régulée. En effet, la laine peut fixer jusqu’à 33 % de son poids en eau - ce qui permet de chauffer moins - et ce, sans perdre ses capacités isolantes.

En un mot, l’isolation thermique est essentielle pour le foyer, mais surtout pour la planète entière. Alors il faut suivre le mouvement en préférant l’isolation thermique au climatiseur et au radiateur !

 

 

Commentez avec Facebook :