Pub


Econologie et développement durableRénover votre habitation pour économiser de l’énergie : ce qu’il faut savoir

Vous en êtes bien désormais conscient : votre budget chauffage représente une part non négligeable dans vos dépenses et il est peut-être temps de penser à réduire la facture. Alors, pourquoi ne pas mettre la rénovation énergétique en marche ? Pour vous aider dans votre réflexion, nous vous éclairons sur les types de travaux les plus courants et sur les principales aides qui peuvent vous être octroyées pour réaliser vos travaux.

Optez pour la performance

En vous engageant dans une démarche d’économie d’énergie, vous allez entreprendre des travaux qui doivent être avant tout efficaces. le prix des travaux énergétiques n’est pas négligeable.

Parmi eux, on cite :

  • L’isolation des combles,
  • Le remplacement de la chaudière pour une chaudière ECO,
  • L’isolation des murs intérieurs et extérieurs,
  • La modification des ouvertures, telles que les fenêtres, les portes et en particulier les baies vitrées.

Pour que tout se déroule selon les règles de l’art, rapprochez-vous d’un professionnel en la matière. D’ailleurs, pour pouvoir bénéficier des aides qui vous permettent de réduire la note des travaux, sachez que l’intervention d’un artisan ou d’un entrepreneur qualifié RGE (Reconnu Garant de l’environnement) est requise.

Vos aides financières

Vous êtes prêt pour une éco-rénovation ? Passez vite à l’étape suivante, celle de vous mettre à la recherche de la manne qui vous permettra de financer vos travaux. Néanmoins, quelque que soit la forme de ces aides, qu’elle soit présentée sous forme de prime, de prêt ou encore de crédit d’impôt, prenez le temps de vous attarder sur leurs conditions d’obtention. Elles sont le plus souvent très strictes.

Les aides auxquelles vous pouvez prétendre sont :

  • L’éco-prêt à taux zéro, dont le montant maximal est de 30000 euros,
  • Le CITE ou crédit d’impôt transition énergétique qui vous permet de déduire de vos impôts 30% de vos dépenses de travaux sur votre résidence principale,
  • Les subventions de l’agence nationale de l’habitat (ANAH), concernant les habitations de plus de 15 ans,
  • La prime énergie ou certificat d’économie d’énergie, pouvant être versée sous diverses formes,
  • Ainsi que d’autres aides qui peuvent être liées à la précarité énergétique ou qui peuvent être spécifiques à votre région de résidence.

 

 

 

Commentez avec Facebook :