Pub


développement durableRecycler, c'est bien

En France comme ailleurs, les déchets deviennent de plus en plus envahissants. Pour limiter les tonnages et ainsi participer au respect de notre environnement, le geste du tri sélectif est plus que jamais d'actualité.

Chaque français produit par an 360 kg de déchets. Des quantités qui ont doublées en 20 ans ! Pour éviter que notre planète ne ressemble à une immense poubelle, depuis quelques années les pouvoirs publics ont mis en place des solutions concrètes : le tri sélectif et le recyclage.

Du tri au recyclage

Le tri sélectif et le recyclage sont indissociables. En effet, le but du tri sélectif est de pouvoir séparer les éléments valorisables des autres. Dans une poubelle, les éléments recyclables sont les emballages plastiques, les emballages cartons, les papiers, le verre et les éléments appelés « fermentissibles » c'est-à-dire les déchets organiques (déchets de tables et épluchures) qui peuvent entrer dans la fabrication du compost.

Pour l'ensemble de ces matériaux, la revalorisation consiste à leurs redonner une seconde vie sous des formes différentes. Selon l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'energie) en 2005, grâce aux 393 000 tonnes de papier-carton recyclées, plus d'un million de tonnes de bois sont restées dans les forêts. 140 000 tonnes de pétrole ont également été épargnées grâce à l’équivalent de 6 milliards de bouteilles et flacons en plastique triés.

Par ricochet, le tri a également permis en 2005 d’éviter des rejets de gaz à effets de serre dans l’atmosphère équivalant à la pollution d’une ville de 750 000 habitants. Si en théorie, presque tous les matériaux sont recyclables, en pratique, l'absence de filière rentable pour certains matériaux fait qu'ils ne sont pas recyclés.

Le recyclage en pratique

Une fois collectés, les plastiques, cartons, verres, papiers vont en centres de tri. Là, ils sont groupés par catégories de matériau et mis en balles transportables. Puis ils sont envoyés dans les usines de recyclage correspondantes. Selon les matériaux, le recyclage peut être total ou partiel. Le meilleur rendement est obtenu avec le verre : la refonte des bouteilles permet d'en refaire de nouvelles sans perte. Le papier et le carton (journaux, magazines, etc.) sont récupérés et réexploités pour fabriquer du papier de moins bonne qualité (papier recyclé).

Les fibres du papier plus courtes à chaque recyclage ne peuvent véritablement dépasser une dizaine de revalorisations. Le papier récupéré sert aussi à fabriquer des boîtes à oeufs, des isolants à fruits, de la litière, des essuie-touts, du papier toilette, des enveloppes... L'acier quant à lui est utilisé pour produire des pièces de moteur, des outils, des boîtes de conserve, etc. Les plastiques sont utilisés pour produire toutes sortes de sacs, récipients, couvercles pour produits non alimentaires, mais aussi des meubles de jardin, des vêtements (polaires), des jouets, des pièces d'automobile...

Le saviez-vous ?

Une tonne de plastique recyclé permet d'économiser 700 kg de pétrole brut tandis qu'une tonne de carton recyclé fait économiser 2,5 tonnes de bois. Chaque feuille de papier recyclé fait économiser 1 l d'eau et 2,5 W d'électricité en plus de 15 g de bois.

 

 

Commentez avec Facebook :