Sélectionner une page
Plaque de sol pour poêle : le guide d’achat complet

Plaque de sol pour poêle : le guide d’achat complet

Les appareils de chauffage en bois reviennent en force sur le marché. Alors que vous aimerez chauffer l’intérieur de votre maison, le poêle à bois et le poêle à granulés s’avèrent les meilleures options. Toutefois, il est prudent de prendre en compte tous les accessoires de protection adaptés à ces appareils afin de veiller sur la sécurité de votre habitat.

Qu’est qu’une plaque de sol pour poêle ? 

Le chauffage en bois s’avère une source potentielle d’incendie pour votre domicile. Afin d’empêcher le feu d’atteindre votre plancher, une plaque de sol pour poêle s’impose. Il s’agit d’une structure solide à base de matériau de grande résistance mécanique et thermique. Elle est installée en dessus de l’appareil de chauffage dans le but de séparer le sol et la structure brûlante. 

Ce type de plaque reste intact jusqu’à une température de 200°C. Mieux encore, le feu sera bien réparti sur l’ensemble de votre poêle. 

En tant qu’outil de protection pratique, la plaque de sol est généralement proposé avec la poêle. Vous rencontrerez une large collection de cette plateforme auprès des spécialistes des appareils de chauffage à combustion de votre région. 

Pourquoi s’équiper d’une plaque de sol ? 

Le combustible en bois s’avère une source d’énergie économique. Il permet à toute votre famille de se réchauffer à moindre coût pendant les périodes hivernales ainsi que lors des soirées glaciales de l’automne et du printemps. La plupart des spécialistes en appareils de chauffage à combustion recommandent obligatoirement une plaque de sol pour poêle. Cet accessoire joue quelques fonctions importantes : 

Pour une protection efficace du revêtement du sol

Évidemment, un appareil de chauffage sera fixé dans une pièce maîtresse de votre logement. La structure de votre équipement deviendra brûlant lorsque le bois ou les granulés deviennent rouges. Ce qui risque d’abimer votre sol et de laisser des cendres. La plaque de sol bloquera la chaleur, les fragments de combustibles à l’intérieur du poêle. 

Pour la propreté de votre pièce

Une plaque de sol garantit l’hygiène de votre pièce à chauffer. Elle préserve les cendres déduites de la combustion. Lors du nettoyage du poêle, vous ne serez pas obligé de la déplacer à l’extérieure de votre maison. Vous pouvez vider le réservoir de l’appareil. Les saletés seront bel et bien accueillies par la plaque de sol. Vous n’aurez qu’à déployer une petite brosse et rassembler les déchets avec une pelle afin de garder la propreté de votre habitat. 

Pour une décoration supplémentaire 

Côté déco, la plaque de sol pour poêle à granulés ou à bûches embellira davantage votre intérieur. Que vous allez installer l’appareil de chauffage dans la salle de séjour ou dans une chambre à coucher, cet outil de protection ajoutera un effet moderne et raffiné à votre pièce. Vous trouverez facilement des modèles de design original qui mettra en valeur votre poêle. 

Quelle taille choisir pour votre plaque ? 

Avant de commander une plaque de sol pour poêle, pensez à sa taille. Réservez quelques minutes pour revoir les dimensions de votre appareil de chauffage. Par la suite, il convient de considérer une bordure de 30 cm sur les côtés. Pour le milieu du poêle, la plaque doit dépasser de 50 cm au minimum. La profondeur de la plateforme doit afficher 100 cm au maximum. Il convient de ces mesures de l’accessoire de protection afin de bénéficier de son meilleur rendement. Vous pouvez laisser la plateforme coller au mur sur son dos. Si vous envisagez d’adopter un design personnalisé pour votre nouvelle plaque de sol, n’hésitez pas à mentionner les mesures de votre poêle au fabricant. 

En même temps que la sélection de la taille idéale de votre plaque de sol pour poêle, il est possible de choisir la forme adaptée à votre goût. Optez sur celle qui attire vos yeux. Des modèles arrondis, demi-cercles, carrés et rectangles sont au rendez-vous. 

Il est également possible de dénicher des prototypes personnalisés : arc surbaissé, angle coupé, vague, goutte d’eau, etc. Vous n’aurez qu’à imaginer l’emplacement de votre poêle afin de sélectionner facilement la plaque de sol. Les structures géométriques complètes sont destinées pour une installation sur le coin de la maison si les autres formes plus créatives s’adapteront pour le milieu de la pièce. 

Les différents types de plaques de sol 

Une plaque de sol se décline sous quelques coloris selon son matériau. Si vous avez déjà déterminé le motif de cet instrument, réfléchissez à son matériau de base. 

Plaque en verre

La plaque de sol en verre trempé s’avère la plus consommée sur le marché. Elle laisse votre sol bien visible. Côté finition, pour un modèle en verre trempé, vous avez le choix entre un prototype transparent ou fumé. Votre plateforme ne présentera pas des fissures sous l’effet du poids du poêle et de la température. 

Plaque en acier

L’acier est le matériau le plus utilisé dans la fabrication des équipements résistant à la chaleur. A part sa durabilité, une plaque de sol en acier vous permet de tricher sur sa personnalisation. Une finition brossée ou sablée sera une bonne option. Il est également possible de réviser la peinture de la structure afin de se conformer au revêtement du sol de votre maison.

Plaque en inox

L’inox ressemble de près à l’acier. Seulement, elle est composée d’une une couche protectrice d’oxyde de chrome. Vous l’aurez compris, une plaque de sol en inox propose une structure non oxydable même en restant en contact avec le sol et le feu pendant plusieurs années.

Le bois est le combustible non transformé le moins cher favorable pour le chauffage. Même s’il peut engendrer des flammes dangereuses et aussi des saletés pour la maison, ces incidents ne seront plus effectifs grâce à une plaque de sol pour poêle. Cette plateforme ultrarésistante gardera impeccable la surface de votre sol. Elle propose même d’ajouter un habillage supplémentaire pour le revêtement de votre sol. 

En somme, la mise en place de cette plaque de poêle s’avère à la fois une mesure de sécurité efficace et une décoration intérieure exceptionnelle.

Comment fonctionnent les panneaux solaires photovoltaïques ?

Comment fonctionnent les panneaux solaires photovoltaïques ?

L’énergie solaire est largement utilisée de nos jours dans le cadre de l’électrification de plusieurs villes et campagnes du monde. Il s’agit là d’une énergie dite renouvelable qui présente plusieurs avantages et une large autonomie énergétique pour les ménages…y compris les PME. Toutefois, l’installation des panneaux solaires est longtemps resté l’affaire des professionnelles, or tout le monde peut bien entendu installer ce système à condition d’en maitriser le fonctionnement. L’autoconsommation électrique y est ainsi valorisée et ceci vous permet justement de produire l’énergie souhaitée dans un environnement précis. Voici tout ce qu’il faut savoir du fonctionne d’une plaque photovoltaïque pour devenir à la fois producteur et consommateur de l’énergie électrique.

Qu’est-ce qu’un panneau solaire photovoltaïque ?

Les capteurs solaires photovoltaïques ne sont rien d’autre qu’un assemblage, un dispositif qui permet la transformation de l’énergie solaire en énergie électrique. Il s’agit d’un générateur constitué de plusieurs cellules photovoltaïques interconnectées qui vous donnent la possibilité de produire de l’énergie électrique renouvelable via les rayons de soleil. Le soleil ici est donc cette ressource première qui fait fonctionner le dispositif en question, sans elle le générateur ne produira pas d’électricité.

L’électricité est produite sur la base de l’énergie captée par les panneaux. Chaque panneau produit une certaine puissance qui est ensuite stockée et transformée en énergie électrique utilisée ensuite pour faire fonctionner les appareils électriques ou pour l’éclairage domestique ou public. Dans les faits, il existe deux catégories de plaque ou capteur solaire utilisées dans des conditions précises. Vous avez d’un côté les panneaux photovoltaïques et de l’autre, les panneaux solaires thermiques.

L’électricité produite par les capteurs solaires photovoltaïques est inépuisable. La gratuité de cette source d’énergie place ce système au centre du développement de toutes les classes et catégories sociales. Une énergie naturelle disponible pour tous dès lors que vous disposez d’un générateur solaire pour la transformer en énergie électrique.  Plus besoin de dépendre des sociétés de production et de distribution d’énergie, et vous avez en prime des subventions relatives à ce type d’investissement.

Comment fonctionne un panneau solaire ?

Le fonctionnement des capteurs solaires photovoltaïques obéit à une logique bien pensée. Il faut noter qu’il s’agit d’un appareillage sophistiqué permettant à l’utilisateur de pouvoir capter l’énergie solaire, la stocker, la convertir pour enfin l’utiliser à des fins multiples. Comprendre le fonctionnement d’une plaque photovoltaïque est une nécessité si l’on envisage de se mettre à l’énergie solaire. De ce fait, le fonctionnement d’un capteur solaire prend en compte plusieurs composants qui sont d’ailleurs mis ensemble pour produire du courant continu.

La lumière du soleil est captée et transformée par les cellules en silicium qui renvoient le courant au niveau de l’onduleur. L’onduleur convertit le courant et le stocke au niveau de la batterie. C’est à partir de la batterie que le courant électrique est distillé sur l’ensemble de votre maison. Ce processus doit être respecté de peur de commettre des erreurs qui peuvent vous être préjudiciables lors de l’installation de vos plaques solaires.

Toutefois, il est donc utile de rappeler que c’est l’assemblage de ces différents composants (panneaux solaires + onduleur + batterie + moniteur de contrôle) qui fait fonctionner un panneau solaire photovoltaïque. Lors de l’installation domestique de ce dispositif de production électrique 100 % naturelle, la plaque est généralement installée sur le toit d’une habitation de façon à être exposé de façon permanente aux rayons et/ou lumière du soleil.

Quelles sont les différentes pièces d’un panneau solaire ?

Le fonctionnement d’un système de production d’énergie solaire tient compte d’un ensemble d’éléments. Ces éléments ou pièces sont indispensables au fonctionnement de ce dispositif qui a révolutionné le mode d’électrification public et domestique. Les différentes pièces d’un panneau solaire sont :

  • Les capteurs ou panneaux solaires

Les panneaux ou capteurs solaires ont pour rôle de capter les rayons solaires ou photons et de les transformer en courant continu. Ils sont constitués de plusieurs cellules de silicium inter-reliées qui, lorsqu’elles s’exposent à la lumière du soleil, produisent de l’électricité.

  • L’onduleur

Il s’agit là d’un dispositif qui permet la conversion du courant continu en courant alternatif. L’onduleur permet aussi d’augmenter ou de baisser le voltage de ce courant qui sera servi soit sur le réseau public, soit sur le réseau domestique. L’onduleur est donc indispensable pour faire fonctionner votre plaque solaire photovoltaïque.

  • La batterie

La batterie vous donne la possibilité d’avoir de l’électricité chez vous 24/7 et de façon ininterrompue. C’est en présence des rayons du soleil que les plaques photovoltaïques produisent de l’électricité, une fois le soleil couché, ces plaques ne peuvent plus produire cette énergie. La batterie permet donc de stocker de l’énergie que vous pouvez utiliser la nuit.

  • Le moniteur ou compteur intelligent

Le moniteur au compteur intelligent vous renseigne sur la production et la consommation électrique. Il produit des données à temps réel, ce qui vous permet de mesurer ou d’évaluer votre consommation par rapport à la production.

En outre, les trois premières pièces sont incontournables si l’on veut faire fonctionner son système d’énergie solaire photovoltaïque. Sans la batterie, vous n’aurez pas de l’énergie électrique la nuit, c’est la même réalité avec l’onduleur et les cellules photovoltaïques.

Fonctionnement d’une cellule photovoltaïque

La cellule photovoltaïque a un mode de fonctionnement qui est tel qu’elle capte les rayons de soleil et les transforme en courant continu. Il s’agit en fait d’une des principales pièces d’un système d’énergie solaire, une pièce qui se présente généralement sous forme rectangulaire, carré ou octogonale. La plaque est en silicium c’est-à-dire qu’elle comporte des microéléments en sandwich entre des couches comportant elles aussi des éléments chimiques de nature différente.

Toutefois, ce sont ces cellules qui offrent la possibilité aux utilisateurs, d’avoir de l’énergie à partir de la lumière du soleil. Pour preuve, lorsqu’il y a plus de soleil, les panneaux solaires ne peuvent plus produire de l’énergie qui est convertie en courant alternatif au niveau de l’onduleur. Comment ça marche ?

Il s’agit d’un phénomène physique qui part de la capture des rayons solaires ou photons par des modules via les cellules. Lorsque les rayons entrent en contact avec les cellules, les électrons présents sur la plaque créent du courant continu. Le courant ainsi créé est ensuite transporté par les strings ou fils semi-conducteurs, car le transport se fait de module en module sur la base d’un effet additionnel à chaque passage. C’est donc ce courant continu grappillé de cellule en cellule qui est renvoyé au niveau de l’onduleur qui le convertit en courant alternatif.

Calculer le rendement d’un panneau photovoltaïque

Le calcul du rendement d’un panneau photovoltaïque permet de connaître sa capacité de production énergétique avant bien évidemment de vous lancer dans l’achat. La puissance d’une plaque solaire est limitée et le calcul du rendement vous permet, en tant que producteur d’électricité, de choisir la plaque la plus adaptée à vos besoins. La variation de consommation de l’électricité est circonstancielle, vos factures d’EDF en disent long sur ce phénomène.  Le calcul du rendement se fait sur la base des critères d’analyse du rendement d’une production photovoltaïque. Les quatre critères à considérer dans ce calcul sont :

  • Le type de panneau

Il existe plusieurs types de capteur solaire produisant chacun une puissance précise. La puissance est fonction des modules et vous aurez trois types de capteurs à savoir : le capteur monocristallin (15 à 19 % de rendement et fournit 160 Wc/m2) ; le capteur polycristallin (10 à 15 % de rendement et fournit 100 Wc/m2) et le capteur à silicium amorphe (5 à 7% de rendement et fournit 60 Wc/m2).

  • L’ensoleillement

Il s’agit en fait de l’exposition de la plaque aux rayons solaires pendant une période donnée. L’exposition dépend donc de la durée de l’ensoleillement, de l’orientation de la plaque et de l’inclinaison des capteurs.

  • L’onduleur

Il existe aussi deux familles d’onduleur à savoir : les onduleurs classiques (pour les toitures) et les micro-onduleurs qui ont la possibilité de booster la production des panneaux peu importe les conditions.

  • Les revenus

Les producteurs d’électricité photovoltaïque se rapprochent très souvent de l’EDF afin de déterminer les revenus de la vente d’électricité. Les tarifs sont ainsi définis par EDF et applicables sur le long terme.

La puissance est exprimée en Watt-crête et 1 kWc = 1kWh et en fonction de l’ensoleillement et des régions, vous pouvez déjà calculer le rendement de votre investissement. Vous devez tout de même orienter les plaques solaires à 25° plus au Sud, viabiliser et dégager l’espace prévu pour l’installation des panneaux et garder en esprit qu’une température de 25° C ou plus est idéale pour un rendement satisfaisant des plaques.

Quel différence entre photovoltaïque et capteur solaire thermique ?

Il existe deux types de panneaux solaires à savoir : le panneau solaire photovoltaïque et le panneau solaire thermique. La différence entre ces deux plaques réside au niveau du rôle que remplissent les deux plaques solaires. Le capteur photovoltaïque transforme les rayons solaires en courant continu ou électricité tandis que le capteur solaire thermique capte l’énergie calorique du soleil pour le transférer à caloporteur pour être ensuite utilisée pour le chauffage domestique…et bien d’autres procédés. Il transforme l’énergie du soleil en source de chaleur.

Les panneaux solaires photovoltaïques fonctionnent grâce aux rayons solaires. Ils captent cette lumière qu’ils transforment en électricité lorsque lesdits rayons entrent en contact avec les cellules des panneaux. La transformation de l’énergie se fait donc au niveau des différents modules solaires qui sont constitués eux-mêmes de plusieurs cellules. Pour fonctionner, l’installation doit tenir compte d’un ensemble d’éléments techniques tels que le type de plaque, l’ensoleillement…y compris toutes les pièces d’assemblage d’un panneau à énergie solaire.