Sélectionner une page

La construction d’un habitat obéit à un ensemble de règles. Ces règles ont connu une évolution remarquable au fil du temps jusqu’en 1988 où l’on voit émerger un nouveau style de maison : la maison passive. Il s’agit d’une habitation qui se construit différemment du reste et vous permet justement, par les techniques de construction précises, de réduire vos factures d’énergie.

La maison vous donne l’opportunité de diminuer considérablement tous vos besoins énergétiques en matière de chauffage en restant autonome sur ce point. On dénombre à ce jour plusieurs milliers de bâtiments passifs dans plusieurs villes et campagnes d’Europe du fait de la grande efficacité de cette technique de construction présentant une autonomie énergétique sans pareil.

Définition de la maison passive

La maison passive est une maison d’habitation qui permet à son occupant de réduire considérablement sa consommation énergétique. Elle se sert des données naturelles pour assurer le maintien de la bonne température au fil des saisons. L’isolation y est ainsi optimisée aussi bien en temps d’été qu’en temps d’hiver. C’est grâce à la performance du système d’isolation thermique que la maison permettra de réaliser des économies d’énergie tout au long de l’année.

La construction passive est l’expression du génie allemand le nommé Darmstadt-Kranichstein qui a élaboré les principes d’une maison autonome qui utilise très peu d’énergie électrique pour le chauffage. Il s’agit d’une habitation qui recycle l’énergie solaire pour la réutiliser en diffusant une température ambiante confortable le long de l’année via des techniques de construction particulières et pérennes. Cette technique de construction met un accent particulier sur l’isolation thermique, la ventilation et l’ensoleillement.

La consommation énergétique pour le chauffage est donc contrôlée voire plus basse. Il n’est plus question d’utiliser ou de se fier à l’énergie électrique pour mettre votre maison au chaud. L’architecture d’une maison passive est faite de façon à faciliter le recyclage de l’énergie solaire grâce à une ventilation ultra performante. C’est donc grâce à ce système de ventilation à double flux qui permet de récupérer la chaleur de l’air sortant pour l’injecter dans le flux d’air entrant.

Caractéristiques de la maison à basse consommation

Il existe des éléments sur lesquels on s’appuie pour reconnaître une habitation dite « basse consommation ». Vous pouvez observer quelques points particuliers qui permettent de différencier le bâtiment standard du bâtiment basse consommation (BBC). Le concept d’habitat passif ici est caractérisé par une autonomie énergétique, une ventilation ultraperformante, une conservation d’énergie…y compris une domotique assez singulière.

Par ailleurs, les maisons passives ou basse consommation se démarquent des habitats classiques du fait des techniques utilisées pour leur réalisation. Les caractéristiques des BBC ne sont pas très éloignées de celles des habitats passifs connus également pour leur basse consommation énergétique. Comme principale caractéristique, vous avez :

Les économies d’énergie

Une maison basse consommation doit pouvoir consommer moins de 50 kWh au m2 l’an. Cette consommation énergétique prend en compte toutes les dépenses d’énergie primaire d’un ménage (chauffage, éclairage, climatisation…y compris le chauffage d’eau). Les économies d’énergie ici ne concernent pas uniquement l’énergie électrique, il s’agit également d’autre source d’énergie à l’instar du gaz. Pour le cas des bâtiments tertiaires, cette exigence se fait en fonction de l’altitude dudit bâtiment.

L’isolation du bâtiment

Un accent particulier est mis sur l’isolation de l’habitat BBC. Le système d’isolation thermique ici est performant, et assure une excellente ventilation de la concession. Des fenêtres aux murs en passant par le toit, tout est mis en contribution pour garantir une meilleure étanchéité à l’air.

La maison réduit ainsi les fuites d’air qui ne doivent en aucun cas, dans le cadre d’une habitation individuelle, excéder 0,6 m3/m2 l’heure ou 1 m3/m2 l’heure dans le cadre d’une copropriété. Concernant les habitats passifs, la ventilation ou circulation d’air est uniforme et la VMC à flux double en est une parfaite illustration avec 30 cm d’isolants qui renforcent les murs accompagnés des fenêtres triple vitrage.

L’apport en énergie solaire

La lumière du soleil, ainsi que la chaleur qu’elle procure sont capitalisées dans une maison à consommation réduite. Cette chaleur est ainsi réutilisée afin de limiter les consommations d’énergie notamment pour le chauffage et bien plus encore. L’emplacement de la maison est donc primordial dans ce cas afin de profiter au maxi du rayonnement solaire tout au long de l’année.

Si dans une maison passive l’ensoleillement est un point central, il est cependant à l’origine du chauffage interne, une source thermique qui s’ajoute à celle existante (habitant, appareils etc.) d’où la faible consommation du chauffage de ces maisons (inférieure à 15 kWh/m2 l’an).

Toutefois, ces caractéristiques d’une maison BBC sont contenues en France, dans la norme RT 2012 complétée par celle de 2017. Il s’agit en fait du label Effinergie, une norme qui donne une orientation précise concernant la construction des bâtiments à consommation basse, une sorte d’habitation économe en matière d’énergie.

Le label Effinergie n’est pas le seul cadre qui régit la construction des bâtiments économes en matière de consommation d’énergie, vous avez également le label Minergie…ou encore le label Passivhaus en Allemagne qui met l’accent sur l’habitat passif parce que plus économe.

Les constructeurs de maison à énergie passive

Construire une maison à énergie positive est un projet important pour le porteur de projet. Il est toujours de bon ton de se faire accompagner pour un projet d’une telle envergure afin de le voir se réaliser dans les règles de l’art. Les constructions passives demandent une certaine expertise, mieux une qualification professionnelle qui permet justement d’avoir des réalisations respectant les normes tout en réduisant la consommation énergétique. Il existe plusieurs constructeurs de maison passive, mais le plus important c’est de trouver celui qui dispose des compétences adéquates pour ce type de construction.

Le cabinet PopUp House dispose d’une équipe de constructeurs de maison à hautes performances thermiques. Il s’agit en fait d’un cabinet d’étude et d’innovation en matière de construction des bâtiments passifs et/ou de basse consommation.

Des maisons sur-mesure imaginées ou simplement cataloguées, le cabinet met à la portée de tout porteur de projet de construction, l’opportunité d’avoir des maisons non pas énergivores, mais plutôt une maison passive à plus de 80 % de la consommation énergétique standard. Le principe ici est de minimiser les dépenses énergétiques tout en ayant une température homogène, paisible, confortable et adapté à toutes les saisons.

Par ailleurs, les plans de construction sont limpides et la nouvelle expérience en bâtiment vous est distillée par les constructeurs partenaires de PopUp House. Qu’il s’agisse d’un bureau ou d’une maison d’habitation, ces constructeurs mettent à votre disposition, les dernières innovations techniques dans le domaine du bâtiment passif. Les constructeurs partenaires de PopUp House sont entre autres :

  • Néoabita
  • H2O Home
  • Atelier ArtWord
  • Domino Construction
  • Bekowood
  • Trans Construction
  • Mode bois System

Ces constructeurs sont présents sur le territoire français et disposés à vous accompagner dans la réalisation de tous vos projets de construction à énergie positive. Le concept PopUp House n’est donc plus à présenter, car ses réalisations illustrent parfaitement la qualité de ses ouvrages et l’expertise d’un constructeur de haut rang.

Quelles sont les réglementations de ce type d’habitation ?

La réglementation en matière de construction des maisons à énergie positive est assez étoffée. Il s’agit d’un cadre de référence dans le domaine de la construction de ces maisons à énergie positive. De ce fait, étant une création allemande, la construction passive respecte la norme dérivée du label Passivhaus, label qui s’adosse sur un ensemble de normes européennes en matière de bâtiment. Pour qu’une maison soit reconnue comme étant « passive » il faut qu’elle respecte les normes du label Passivhaus à savoir :

La norme NF EN 13829

Il s’agit là d’une norme européenne qui stipule qu’une maison à énergie positive doit avoir un niveau d’étanchéité à l’air d’une valeur de n50<0,6 h-1 c’est-à-dire que le niveau de renouvellement de l’air ne doit pas excéder le volume de 0,6/h sous une pression de 50 Pa.

La norme NF EN 13790

Cette norme permet justement de répondre aux besoins énergétiques concernant le chauffage et/ou le refroidissement de l’habitation.

La norme ISO 9972

La norme internationale quant à elle permet de répondre aux exigences internationales en matière de performance thermique des bâtiments.

À côté de la norme Passivhaus, la norme RT 2012 s’applique également aux bâtiments passifs, et fixe une consommation d’énergie inférieure ou égale à 50 kWh/m2/an.

Sont-elles écologiques ?

La problématique de respect de l’environnement reste au centre de tous les débats. De ce fait, la maison à énergie positive réduit plus de 80 % les dépenses énergétiques en les comblant par l’énergie solaire et autres. Cette réduction est 3 fois moins qu’une maison basse consommation, et plus de 10 fois qu’une maison standard ceci réduisant ainsi la production du dioxyde de carbone compté parmi les gaz à effet de serre. Suivant cette logique, l’habitat passif est respectueux de l’environnement et donc écologique.

Toutefois, certains matériaux de construction spécifiques pour ce style de maison polluent l’environnement lors de leur fabrication. Dans ce cas, certaines voix disent qu’elle n’est pas écologique du fait de cette pollution.

La maison passive est une technique de construction des années 1988 qui permet de bâtir des maisons à très faible consommation d’énergie. Elle se caractérise par une isolation thermique ultraperformante, un système de ventilation efficace, une excellente étanchéité à l’air et une consommation énergétique primaire très basse de moins de 120 kWh/m2/an. La construction reste cependant un réel investissement soit 20 % de plus que le tarif standard d’une maison classique. Le constructeur PopUp House vous fera certainement des remises.