Sélectionner une page

Omniprésent, le plastique a pris une part si importante dans notre quotidien qu’il semble indispensable. Et pourtant, il représente un réel danger pour notre planète, notamment à cause de la lenteur de sa dégradation. Même si le recyclage est aujourd’hui une solution pour limiter les dégâts, il est réellement temps de réduire sa consommation de plastique à la maison et au quotidien.

Pour vous aider à vous défaire de cette matière, comprenez d’abord les raisons qui poussent les écologistes à inciter le monde entier à oublier le plastique. Après, on vous montre quelques alternatives efficaces pour limiter l’utilisation du plastique au quotidien.

Quel est l’impact du plastique sur la planète ?

La Terre n’a jamais été aussi fragilisée par nos mauvaises habitudes. Parmi les pires créations de l’homme : le plastique. Au début, il semblait inoffensif. Tellement pratique, le plastique est entré dans nos vies progressivement pour se retrouver partout, dans notre maison, dans le jardin, au supermarché, au bureau, à l’école, dans notre vaisselle, nos vêtements, nos outils et même nos aliments…

Le plastique est devenu omniprésent ! Le principal problème avec le plastique, c’est justement cette omniprésence. En effet, le plastique est un élément qui se dégrade très difficilement. Par exemple, un sachet en plastique met environ 1 000 ans pour se décomposer entièrement dans la nature, tandis qu’une paillette en plastique prend généralement quatre siècles. En outre, la fabrication des plastiques utilise pour la plupart le pétrole. Mais pour assurer la production des bouteilles d’eau nécessaires à travers le monde, il faut entre autres 177 millions de litres de pétrole !

À cause du plastique, nos mers et nos océans deviennent de véritables poubelles à ciel ouvert. Le plastique, à cause de sa durabilité, devient dangereux pour les animaux qui vivent dans nos vastes océans et même sur terre aussi !

Les tortues prennent les sachets plastiques que les voyageurs jettent dans l’eau pour des méduses et finissent par s’étouffer avec. Les cétacés pensent aussi qu’il s’agit de produits comestibles et en ingurgitent en grande quantité. Les albatros se nourrissent et nourrissent leurs petits de différents bouts de plastiques (briquets, paillettes, capsules…) sur lesquels se collent leurs véritables aliments, mais nous savons tous qu’aucun animal ne peut digérer cette matière et ces animaux finissent par perdre la vie…

Mais nous aussi, nous finissons par être victimes du plastique. Nous le jetons à nos grés et envies un peu partout, si bien que notre planète ressemble à un vrai dépotoir.

Cette pollution détruit notre terre, cette planète sur laquelle nous vivons et qui nous nourrit… De toute façon, le plastique peut aussi créer divers problèmes de santé. Par exemple, lorsque nous consommons des plats chauds dans des récipients en plastique, nous risquons d’en ingérer et cela peut augmenter le risque d’attraper des maladies graves comme le cancer !

Pour remédier à tous ces problèmes, il a heureusement une solution : réduire drastiquement notre consommation en plastique. Après vous avoir indiqué comment réduire votre consommation d’eau, voici nos astuces pour consommer moins de plastique !

7 astuces pour consommer moins de plastique

Seul ou en famille, vous pouvez déjà commencer à réduire votre consommation en plastique en suivant les sept conseils suivants :

1.    Refuser les pailles et couverts en plastiques

Les pailles, les couverts en plastiques et tous ces autres produits à usage unique sont nos pires ennemies. 4 % des déchets plastiques retrouvés dans l’océan sont issus de notre consommation en ces produits-là. Mais ils restent très utilisés, par exemple durant les fêtes, les soirées, dans les restaurants et cabarets, lorsqu’on n’a pas envie de nettoyer par pure paresse, etc. Et pourtant, il existe des alternatives simples et plus économiques pour les remplacer : les produits en inox par exemple ; ils sont non seulement plus résistants, mais on peut les laver et les réutiliser.

2.    Ne plus manger de chewing-gum

Si vous devez renoncer au chewing-gum, ce n’est pas seulement à cause de son emballage en plastique, mais aussi de sa composition. À dire vrai, le chewing-gum n’est plus fabriqué avec du chiclé, cette gomme naturelle issue d’une plante sud-américaine. Depuis quelques années, des scientifiques ont réussi à en fabriquer avec du plastique, dont le polyéthylène et le polyacétate de vinyle. Le pire, c’est que ces éléments augmentent le risque de développer des tumeurs cancéreuses.

3.    Acheter une gourde réutilisable en INOX

Les bouteilles d’eau en plastique sont aussi une vraie plaie pour notre planète. Et pourtant, il est possible de les remplacer par des contenants réutilisables, par exemple des gourdes en INOX. Non seulement vous protégerez notre planète des déchets plastiques, mais cette initiative vous aidera également à faire des économies. En utilisant une gourde, vous pouvez juste vous désaltérer avec de l’eau du robinet. Et si vous doutez de sa qualité, il est possible de la filtrer ou de la faire bouillir avant de la boire.

4.    Réutiliser les sacs pour faire les courses

Aujourd’hui, les sacs en plastique à usage unique sont interdits dans de nombreux pays à travers le monde. Ce qui permet aux consommateurs de se tourner vers d’autres alternatives pour faire leur course, même si quelques vendeurs tentent encore d’épuiser leur stock de sachets. En fait, l’idée d’utiliser un sac réutilisable au lieu d’un modèle en plastique à jeter aide, tout comme les astuces précédentes, à économiser de l’argent tout en protégeant l’environnement. Pour faire vos courses, vous pouvez par exemple utiliser des paniers, des cabas, ou des sacs en tissu (idéalement du coton, car le nylon est aussi du plastique). Ils sont presque tout aussi résistants que les modèles en plastique et beaucoup plus écologiques. Sinon, les emballages en papier (recyclables) sont aussi pratiques pour certains produits.

5.    Acheter les aliments en vrac

Le suremballage est un autre fléau qui conduit à une surconsommation inutile du plastique. Pour y remédier, choisissez les produits non emballés au supermarché, par exemple les fruits et les légumes. Une autre solution pour éviter les emballages plastiques est d’acheter des aliments en vrac dans certains magasins ou épiceries. Cette option est possible pour des produits comme les céréales, les pâtes, la farine, les féculents, le sucre, le gros sel, les épices les noix ou même des liquides comme l’huile ou le vinaigre.

6.    Réutiliser les bocaux

Au lieu d’opter pour des boîtes ou des bouteilles en plastique, les récipients en verre sont aussi très pratiques pour stocker divers trucs de la maison. En cuisine, vous pouvez y mettre vos sauces, vos pâtes à tartiner, vos confitures, vos épices, vos céréales. Dans l’atelier de couture, les bocaux en verre aident à faire le tri entre les boutons, les fils à coudre et autres petits objets.

7.    Éviter les aliments surgelés

Il est vrai que les aliments surgelés offrent un réel gain de temps pour les personnes pressées. Cependant, ils nécessitent toujours du plastique pour être emballés ! Les éviter permet donc de réduire les déchets plastiques dans notre quotidien. De toute façon, ce genre de nourriture n’est pas très recommandé en raison des produits chimiques qu’il contient. Voilà, vous n’avez désormais plus d’excuse pour utiliser du plastique ! Et si vous souhaitez aller au bout des choses, aider une association qui se bat pour nettoyer les océan du plastique comme Expédition 7ème continent par exemple !